Le nettoyage des océans, une prouesse en vue

Le souci de rendre salubre les océans. Tel est l’objectif qui a motivé le jeune Boyan Slat à concevoir un appareil capable de nettoyer les déchets qui polluent les océans. Grâce à la mobilisation de 2 millions de dollars comme financement, ce projet qui n’est qu’à une phase d’expérimentation devrait connaitre très bientôt un grand succès.

C’est au cours de ces vacances en Grèce que le jeune néerlandais découvre la précarité et l’insalubrité dont fait l’objet les océans. Il décide alors de fabriquer Ocean Clean-up pour dépolluer les mers. Il consacre alors plusieurs mois sur le projet. En effet, la pollution marine par des déchets plastiques est le problème soulevé et motivant ses recherches et réflexions. Ayant constaté la concentration de ces déchets aux abords des mers et le plus souvent entrainés par des courants marins contribuant à la formation des gyres, Boyan Slat a élaboré un véritable plan pour remédier à ces déboires remarquables. Capté par de multiples drones (voir sur meilleurdrone.com )qui ont survolé la zone, son plan est a retrouver en image sur internet. La protection des espèces vivantes dans l’écosystème océanique est portée en avant pour la réalisation de ce gigantesque appareil.

Ce dernier constitué de barrières flottantes en V rattaché sur un fond marin permettra de rassembler le plastique en utilisant les courants marins naturels. Les déchets plastiques devraient être épurés durablement au centre du V.

Cette invention du jeune lui a valu le prix du meilleur concepteur technique de l’université de technologie de Delft et fait partie des meilleurs jeunes entrepreneurs du monde en 2013. L’équipement Ocean Clean-up a reçu pour sa conception des milliers de donateurs et a connu la participation de centaine de d’ingénieurs techniques provenant de plusieurs entreprises. Par ailleurs, cette initiative a eu plusieurs reconnaissances qui lui ont permis de récolter en 100 jours du moyen financier. Cette invention devrait faire sa première virée en juin 2015. Elle permettra de nettoyer l’océan atlantique à partir des Bermudes.

Le jeune entrepreneur pense que chaque gyre océanique peut être entretenu durant 5 ans à 10 ans dans le but de le rendre propre et recycler les déchets. Un projet réellement ambitieux pour une bonne gestion des côtes.

Le deuxième album de Frank Ocean en cours

L’artiste Franc Ocean met les bouchers doubles pour la sortie de son nouvel album. Selon des sources concordantes, il aurait demandé la collaboration de grands noms de la musique mondiale. Ainsi, l’artiste de Ed Banger Records serait entre appelé pour un featuring. Des préparatifs qui annoncent l’arrivée impressionnante de ces tubes dans la discographie mondiale.

Franck Ocean serait également en production chez SebastiAn, le géant de la production artistique mondiale. En effet, de son vrai nom Sebastian Akchoté, grand producteur et membre du Label Ed Banger, il participerait à la production du nouvel album de l’artiste pour le bonheur des mélomanes. Ce nouvel est annoncé pour véritablement lancer la carrière de l’artiste américain.

L’artiste français Philippe Katerine, ayant pendant longtemps collaboré avec SebatiAn, pourrait s’ajouter à longue liste des producteurs dévoilé par les grands magasines du Showbiz. Même si le deuxième album attire déjà les passions, plusieurs acteurs du monde artistique ont reconnu la qualité du premier album. Notamment le réalisateur de l’artiste.

L’album en préparation succèdera au premier dénommé Channel orange. Ce dernier avait à sa sortie, suscité des éloges. Il était entre autre considéré comme une véritable œuvre d’art. Vivement que son nouvel album soit accueilli en grande pompe.

La chasse aux huîtres d’Hossegor en pleine mer, une expérience en cours de réalisation

Sauver les huîtres du lac immergées en pleine mer et à profondeur, tel le projet que s’apprête à réaliser, l’association Aquitaine Landes récifs. Avec à sa tête, le président Gérard Fourneau, l’organisation non gouvernementale désire faire renaitre les espèces végétales et animales dans les profondeurs marines. Une brillante idée collective qui vient s’ajouter aux nombreuses actions menées jusque-là par cette association. Ce nouveau projet qui prendra vie dès le printemps se déroulera en plusieurs étapes. L’activité principale est la pose de cages métalliques par des plongeurs attitrés à 18 m de profondeur dans la mer. Ce projet devrait couter des milliers d’euros avec la participation des partenaires.

En effet, l’idée de pose de panier d’huîtres dans la mer vient du président Gérard Fourneau, c’est qu’à confier le représentant des ostréiculteurs du lac D’Hossegor. Jérôme labéguerie accueille à bras le corps cette phase du projet puisqu’il n’est pas étranger à ce aux activités du même type réalisé à moindre profondeur. La pose des paniers d’huitres seront donc posés dans les fonds marins. En effet, ce seront des cages en métal qui seront enfoncées dans l’eau dans l’objectif de repêcher les huitres à pleine croissance. Celles-ci devront passer 3 mois dans un environnement aménagés à cet effet et entourée de récifs artificiels sur l’une des concessions de l’association, entre Capbreton, Vieux-Boucau et Moliets. Cette campagne de pose sera effectuée par de professionnels plongeurs hyperbares de la société Ibaia. D’une part, ils poseront dans les naissains d’Hossegor, des assemblages en métal qui réceptionneront les dizaines de paniers australiens. D’autres seront chargés d’effectuer des descentes régulières pour des contrôles sur les installations réalisées.

Les quatre tonnes d’huître qui seront sujet d’expérience, serviront de label de qualité provenant de la mer D’Hossegor. Ces espèces seront au bout de trois mois, géantes, de bonne chair et avec une qualité inespérée. Ceci pour valoriser la région. Les premiers résultats de ce projet devraient être connus d’ici l’été 2015. L’association espère avoir des huîtres gustatives pour très bientôt. Cependant, d’autres projets sont entre autres annoncés. Il s’agir de la vulgarisation des pétoncles.