bordeaux

Bordeaux, en proie à l’Atlantique

L’océan Atlantique menace d’envahir Bordeaux si une augmentation de température de 3°C est constatée en France. Il s’agit d’un scénario très contraignant alors que les insoucieux n’envisagent qu’ne hausse de 2°C seulement jusqu’à la fin de ce siècle.

D’après les dires du climatologue de l’ONERC, Éric Brun, la planète a déjà connu un réchauffement de 0.8°C sur les 2°C prévus.

La carte représentative du réchauffement climatique réalisé par le ‘Nouvel Obs’ montre la cité de Bordeaux noyée dans l’eau.

Le niveau de la mer peut monter jusqu’à 80 cm en raison de la fonte des glaciers. Or, il faut savoir que le niveau des océans s’est déjà accru de 20 cm en seulement un siècle. De ce fait, il faut envisager de doubler la hauteur des barrages. Mais puisqu’il est impossible de mettre des digues partout, le déplacement des populations sera alors nécessaire. Selon les estimations, la France compte plus de 1.4 million de personnes qui résident sur des zones à risque.

Il est probable que la façade atlantique entre La Rochelle et Mimizan soit engloutie par la mer et qu’un vaste territoire de la Charente-Maritime, des Landes et de la Gironde se trouve sous les eaux. Aussi, le Médoc risque d’être supprimé entièrement de la carte et les premières plages bordelaises peuvent se trouver à Saint-Jean-d’Illac et Saint-Médard-en-Jalles.

Laisser un commentaire