huîtres

La chasse aux huîtres d’Hossegor en pleine mer, une expérience en cours de réalisation

Sauver les huîtres du lac immergées en pleine mer et à profondeur, tel le projet que s’apprête à réaliser, l’association Aquitaine Landes récifs. Avec à sa tête, le président Gérard Fourneau, l’organisation non gouvernementale désire faire renaitre les espèces végétales et animales dans les profondeurs marines. Une brillante idée collective qui vient s’ajouter aux nombreuses actions menées jusque-là par cette association. Ce nouveau projet qui prendra vie dès le printemps se déroulera en plusieurs étapes. L’activité principale est la pose de cages métalliques par des plongeurs attitrés à 18 m de profondeur dans la mer. Ce projet devrait couter des milliers d’euros avec la participation des partenaires.

En effet, l’idée de pose de panier d’huîtres dans la mer vient du président Gérard Fourneau, c’est qu’à confier le représentant des ostréiculteurs du lac D’Hossegor. Jérôme labéguerie accueille à bras le corps cette phase du projet puisqu’il n’est pas étranger à ce aux activités du même type réalisé à moindre profondeur. La pose des paniers d’huitres seront donc posés dans les fonds marins. En effet, ce seront des cages en métal qui seront enfoncées dans l’eau dans l’objectif de repêcher les huitres à pleine croissance. Celles-ci devront passer 3 mois dans un environnement aménagés à cet effet et entourée de récifs artificiels sur l’une des concessions de l’association, entre Capbreton, Vieux-Boucau et Moliets. Cette campagne de pose sera effectuée par de professionnels plongeurs hyperbares de la société Ibaia. D’une part, ils poseront dans les naissains d’Hossegor, des assemblages en métal qui réceptionneront les dizaines de paniers australiens. D’autres seront chargés d’effectuer des descentes régulières pour des contrôles sur les installations réalisées.

Les quatre tonnes d’huître qui seront sujet d’expérience, serviront de label de qualité provenant de la mer D’Hossegor. Ces espèces seront au bout de trois mois, géantes, de bonne chair et avec une qualité inespérée. Ceci pour valoriser la région. Les premiers résultats de ce projet devraient être connus d’ici l’été 2015. L’association espère avoir des huîtres gustatives pour très bientôt. Cependant, d’autres projets sont entre autres annoncés. Il s’agir de la vulgarisation des pétoncles.

Laisser un commentaire