outres-mer

Calendrier des jours fériés revisités via l’amendement d’Ericka Bareigts

Le respect la diversité culturelle et religieuse, voilà une valeur qui est particulièrement défendue Outre-Mer. Ce concept s’applique également au calendrier des jours fériés nationaux, revisités par l’amendement de la députée réunionnaise Ericka Bareigts et adoptée par le reste des députés.

Une révision du calendrier des jours fériés Outre-mer dans le cadre de la loi Macron

L’amendement qui porte sur les jours fériés a finalement été adopté Outre-mer. Désormais, les départements de la région sont autorisés à remplacer certains jours fériés nationaux par des jours fériés spécifiques, en tenant compte des traditions culturelles et religieuses de chaque département. Cette décision a été prise dans le souci de respecter les différences à ces niveaux. A noter que cette initiative a été lancée par la députée Ericka Bareigts et approuvée par les autres députés. Cependant, l’amendement de la socialiste avait suscité presque secrètement les appréhensions du gouvernement. Cet amendement avait en fait été proposé dans le cadre de l’étude d’un projet de loi Macron sur l’activité économique. Toutefois, l’objectif est clair, comme le décrit la députée : cet amendement ne consiste pas à établir des jours fériés supplémentaires, cependant à remplacer les jours auparavant fixés. Ericka Bareigts d’ajouter que la décision a été prise sur un accord local au niveau de chaque territoire.

Changement du calendrier des jours fériés dans les DOM : un changement d’envergure selon Macron

Si la plupart des députés socialistes ont fermement exprimé leur soutien pour le projet de modification du calendrier des jours fériés dans les DOM lors de son examen le 13 février à l’Assemblée nationale, du côté du gouvernement, les réactions sont vives. Pour sa part, Emmanuel Macron attribue une certaine gravité au caractère de l’amendement. En effet, pour lui, l’ajout des jours fériés et chômés au regard de l’Histoire concédé par le droit du travail semble déjà suffisant. Malgré tout, le ministre de l’Economie déclare comprendre les attentes à ce niveau des réunionnais notamment, qui estiment particulièrement le respect de leurs pratiques culturelles et religieuses traditionnelles.

Laisser un commentaire