ocean

Le réchauffement des océans reprend

De 2000 à 2013, les observateurs ont pu constater une certaine stabilité de la température des océans. La raison est notamment l’échange de chaleur qui s’est fait entre l’océan Pacifique et Indien.

La pause du réchauffement

Après le phénomène El Nino causant l’augmentation de la température à la surface des océans, une pause du réchauffement des océans s’était produite entre 2000 et 2013. Cette stabilité a surtout été constatée au niveau de l’océan Pacifique. Cela dit, la pause s’est terminée en 2014 puisque durant cette année, des records de hausse de température se sont produits sur le Pacifique Nord.

Un phénomène contradictoire

Selon une analyse parue sur ‘Nature Geoscience’, la stabilité des températures depuis 2000 a été provoquée par un échange de chaleur entre le Pacifique et l’océan Indien. Toutefois, ce phénomène n’a pas été durable et a entrainé une hausse de température dans l’Atlantique. Si la température des océans a été stable durant 13 ans, la quantité de chaleur au niveau des océans n’a pas cessé de s’accroitre lors de cette période. Les scientifiques ont été intrigués par ces 2 phénomènes contradictoires qui se traduisent par une stabilité de la température et une hausse de la quantité de chaleur reçue.

Une nouvelle période de réchauffement

Durant cette période, Sang-Ki Lee assisté de ses collaborateurs a réalisé des études sur la température des océans. Il a aussi fait des simulations climatiques via un système informatique. D’après les résultats de leurs études, l’océan Pacifique a absorbé beaucoup de chaleur, mais il a également transféré une grande quantité de chaleur vers l’océan Indien via l’archipel indonésien. C’est grâce à ce transfert calorifique que la température des océans a pu être stabilisée.

Ceci dit, il est probable qu’un effet rebond se produise au cas où la chaleur accumulée au niveau de l’océan Indien serait envoyée vers l’océan Atlantique qui, rappelons-le, est déjà soumis à une certaine hausse de température depuis les années 50. Après l’arrêt du réchauffement, il est donc envisageable de constater une hausse brusque des températures des océans. Les records de température en 2014 montrent bien le début de cette tendance.

Laisser un commentaire