Uhaine surf

Uhaina Joly, l’avenir du surf français

Le point commun entre Uhaine Joly et sa mère Emmanuelle n’est autre que le surf. Uhaine est actuellement pris en main par sa mère, ancienne professionnelle dans cette pratique, afin de montrer ses talents. Les 2 femmes mènent aujourd’hui une vie partagée entre le surf et l’école.

En France, Uhaine Joly est considérée comme l’avenir du surf féminin. En 2014, elle a gagné le Championnat de France dans la catégorie moins de 14 ans. C’était à l’âge de 4 ans qu’elle a pratiqué du surf pour la première fois. À 10 ans, elle a décidé de s’engager d’une manière plus sérieuse dans cette discipline. Lorsqu’elle était en classe de 6e, elle a intégré une équipe de 8 élèves qui ne comptait seulement que 2 filles.

Cette petite surfeuse passe l’ensemble de ses journées dans l’eau. Elle a été supervisée par sa mère durant ses entrainements. Tous les ans, les deux font un voyage afin de trouver des endroits adaptés à la pratique du surf. Le plus souvent, elles séjournent au Maroc ou au Sri Lanka pendant les saisons hivernales, et sur la Côte basque durant les périodes estivales. Lorsque la petite Uhaina rate ses cours à l’école pour pratiquer du surf, sa maman se charge de faire du rattrapage en s’appuyant sur le programme adopté par le collège ou le CNED.

Emmanuelle Joly est sûrement la personne idéale pour assurer la carrière d’Uhaina dans le surf. Ex-professionnelle dans cette discipline, elle a déjà obtenu 4 victoires en championnat de France et 6 trophées en compétition européenne. Au niveau du classement, elle se met à la 4e place dans les championnats du monde. Emmanuelle Joly est aussi la seule française qui a gagné une épreuve du World Qualifying Series 5*. La mère d’Uhaina a été une des pionnières en Europe à s’investir dans le domaine du surf professionnel. À savoir qu’à part le surf, Emmanuelle a aussi gagné d’autres titres comme des raids nature. Dans son discours, elle précise que malgré l’amour du surf, elle n’a jamais mis de côté ses deux enfants.

 

Laisser un commentaire