car-sifting

Un car-carrier transportant 40 millions d’euros de voitures de luxe échoue

40 millions d’euros de voitures de luxe. Toute une fortune insécurisée en pleine mer. Le car-carrier dénommé Hoegh Osaka s’est échoué au large de l’Angleterre, début janvier. Un incident qui retarde alors livraison auprès des particuliers concernés. Au final, cet événement coûtera particulièrement cher au livreur, lequel ne pourra récupérer la totalité de son colis.

Hoegh Osaka : un échouement volontaire

Faire échouer intentionnellement son navire peut arriver dans divers cas. Dans celui du car-carrier dénommé Hoegh Osaka, l’initiative a été prise après une évaluation du risque de chavirement après son départ du port de Southampton. Le paquebot de 179 mètres de long et de 51 000 tonnes a donc été volontairement couché au large de l’Angleterre. Les risques ainsi encourus sont présents, mais moindres que si le bateau avait poursuivi normalement son chemin. En effet, les  40 millions d’euros de voitures de luxe qu’il transportait ne pourront être tous récupérés. Néanmoins, une bonne partie pourra en être sauvée. Dans les faits, le Hoegh Osaka a été couché face à l’ile de Wight, à un angle de 45 degrés. Il était alors sensté se diriger vers le port de Bremerhaven en Allemagne. Destination qu’il devait conserver après avoir été remis à flot.

Hoegh Osaka : le chargement du bateau échoué

Le car-carrier échoué transportait pas moins de 1 400 véhicules de luxe, dont 65 de la marque MINI, 1 200 de Jaguar Land Rover, lesquels devaient être livrés au Moyen-Orient. On ne manquera pas de noter que cet incident en rappelle un autre subit par une marque automobile allemande réputée et qui avait engendré la perte de plusieurs containers de pièces détachées.

Hoegh Osaka : aucune perte humaine à déplorer

Si les pertes matérielles causées par l’échouement du bateau norvégien sont présents, aucune perte n’est à déplorer du côté de son équipage : ses 25 membres sont sains et saufs. De plus, aucune fuite de carburant n’a été enregistrée. Du côté des destinataires, il faudra alors attendre quelques mois de plus avant d’être livré.

Laisser un commentaire